Dominique Merlet

  • Dominique Merlet pianiste

Dominique Merlet

Pianiste 
Né à Bordeaux, Dominique Merlet a été formé par Roger-Ducasse, Rose Lejour, Nadia Boulanger et Louis Hiltbrand. Après trois premiers prix au Conservatoire National Supérieur de Paris (piano, accompagnement, musique de chambre), il remporte le 1er Prix au prestigieux Concours International de Genève en 1957 ainsi que le prix spécial attribué au lauréat le plus complet des disciplines figurant au programme cette année-là. Année éclatante où il se retrouve en finale avec Martha Argerich (qui remporte le 1er Prix “Femmes”) et Maurizio Pollini.

Une riche carrière

C’est alors le début d’une carrière qui va se développer régulièrement et sur tous les continents. Il joue dans la plupart des pays d’Europe ainsi qu’aux États-Unis, au Canada, au Brésil, en Chine, en Australie, au Japon et participe à de grands festivals tels que Paris, Berlin, Bordeaux, Hong Kong, Besançon, La Roque d’Anthéron, Duszniki, Séoul, Shanghai
Il a collaboré avec des chefs comme Charles Münch, Paul Paray, Jean Martinon, Jean Fournet, Armin Jordan, Moshe Atzmon, Richard Hickox, Yutaka Sado, Sergiu Comissiona, Kazuhiro Koizumi, Cristian Mandeal, Xu Zhong, Ronald Zollman, Jin Wang.
Sa discographie comprend Schumann, Weber, Brahms, Bartok, Liszt, Satie (œuvres à 4 mains avec Jean-Pierre Armengaud), Ravel (l’intégrale), Chopin, Debussy, Fauré, Roger-Ducasse, Kirchner, et a fait l’objet de plusieurs distinctions telles que “Grands Prix du Disque” et “Diapason d’Or”.

Pédagogue

Il aime aussi partager la musique avec des amis (en quatuor ou quintette) et a enregistré avec Gérard Poulet l’intégrale des Sonates pour piano et violon de Beethoven. Son CD « L’âge d’or du piano », réalisé sur son Steinway américain de 1895, a séduit et captivé un grand nombre de musiciens et de vrais amoureux du piano.
Parallèlement à son activité de pianiste et organiste concertiste (titulaire pendant 34 ans de l’un des plus beaux orgues de Paris, à Notre-Dame des Blancs Manteaux) il a participé intensément à la formation des meilleurs pianistes appréciés aujourd’hui, soit, de 1974 à 1992, au sein de sa classe du CNSM de Paris d’où sont sortis plusieurs lauréats internationaux qui font aujourd’hui une brillante carrière, soit par des cours donnés dans des pays tels que l’Angleterre (il est régulièrement invité par la Royal Academy of Music ou la Guildhall School of Music de Londres), l’Allemagne, l’Autriche, l’Italie (le Conservatoire Giuseppe Verdi de Turin le nomme “Visiting Professor” en 2010-2011 et 2013), les pays scandinaves, la Corée du Sud, le Japon, l’Australie, la Chine.
En 1992, le Conservatoire de Genève lui avait confié une classe de perfectionnement réservée à quelques pianistes préparant la carrière de soliste, activité qu’il a choisi d’interrompre en 2004 pour se consacrer plus librement à ses concerts. Mais il est depuis plusieurs années professeur à l’Académie d’été du Mozarteum de Salzbourg.

Distinction

Dominique Merlet est aussi invité dans les jurys des plus grands concours internationaux (Münich, Leeds, Vienne, Dublin, Genève, Varsovie, Tokyo, Shanghai, Cleveland, Hamamatsu). Il est “Honorary President” de l’European Piano Teachers Association (EPTA) et préside le Centre International Nadia et Lili Boulanger.
Il a été distingué pour son activité d’artiste et de pédagogue et fait Officier des Arts et des Lettres par le Ministère de la Culture.