Sandrine François

  • sandrine francois flutiste

Sandrine François

Flûtiste 
Sandrine François a suivi ses études musicales au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris dans la classe de Pierre-Yves Artaud où elle obtient un Premier prix de flûte à l’unanimité et un Premier prix de musique de chambre. Elle poursuit son parcours aux USA à l’Oberlin Conservatory dans la classe de Michel Debost grâce à une bourse Lavoisier du gouvernement français obtenue sur concours.
Elle obtient son CA de Professeur de flûte en 1995 ainsi que son diplôme de Pédagogie du CNSM de Paris.
Lauréate du Concours International de Bucarest, elle est d’abord Flûte solo de la Philharmonie de Lorraine à Metz, puis flûtiste solo de l’Orchestre Philharmonique de Strasbourg et Professeur au Conservatoire depuis 1996.
Passionnée de pédagogie, elle enseigne aussi à la Haute école des arts du Rhin de Strasbourg (HEAR) pour les étudiants en Licence et Master et a créé le Stage International Flutissimo de 2005 à 2008.
Elle forme de futurs professionnels aux métiers d’orchestre ainsi qu’aux métiers de l’enseignement en intervenant aussi en jury ou dans différentes sessions de formation.
Elle est régulièrement invitée à donner des master-classes, notamment aux USA, en Chine, en Corée, au Japon, en Angleterre, au Canada, en Pologne, au Monténegro, en Bulgarie, en Lettonie, en Tchéquie, en Italie, à Paris…
Elle se produit régulièrement en soliste avec différents orchestres et en musique de chambre dans des répertoires éclectiques en duo avec harpe, percussion, cymbalum et piano et avec l’Ensemble Accroche-Note.
En 2008, elle a enregistré « Bluesy prélude » avec le pianiste Philippe Barbey-Lallia puis en 2013 est sorti le CD « Aubade à la lune » pour flûte, trio à cordes et harpe avec l’Ensemble Aeneas.
Elle a créé en 2016 le spectacle pour enfants « La flûte de la Salute » d’après un texte de Marie Malherbe, ce qui lui permet d’allier la musique et le théâtre.
Elle enseigne chaque été dans différentes académies dont celles de Groix ou de Nancy.

Michel Moraguès se produit également en musique de chambre avec d’autres partenaires prestigieux tels que : Barbara Hendricks, Sandrine Piau, Nora Gubbich, Schlomo Mintz, Régis Pasquier, Gérard Poulet, Raphaël Oleg, Gérard Caussé, Bruno Pasquier, Nicolas Angelich, Philippe Cassard, Michel Dalberto, Claire Désert, Brigitte Engerer, ChristianIvaldi, Jean-Claude Pennetier, Pascal Rogé, Christoph Henkel, Anne Gastinel, Roland Pidoux, Frédérique Cambreling, Christine Icart, Isabelle Moretti, Marielle Nordman, Julie Palloc, ou encore les quatuors Ysaÿe, Élysée, Kocian, Manfred, Parisii, Psophos, Sine Nomine, le trio Wenderer, etc.

Chambriste passionné, il crée en 1980 avec ses deux frères Pierre et Pascal, ainsi que David Walter et Patrick Vilaire, le quintette Moragues ; formation avec laquelle il parcourt, depuis, le monde entier.

Son expérience d’orchestre depuis 1989 lui a permis de jouer sous la baguette de chefs tels que : Léonard Bernstein, Pierre Boulez, Eugen Juchum, Lorin Maazel, Seijji Ozawa, Bernard Haitink, Riccardo Muti, Sir Colin Davis, Georges Prêtre, Charles Dutoir, Kurt Masur, Daniele Gatti, etc.

Après avoir enseigné la flûte dès l’âge de dix-sept ans à l’École nationale de musique de Chalon sur Saône, puis au Conservatoire national de Région de Saint Maure des Fossées, ainsi qu’à l’Académie internationale des Arcs, Michel Moraguès est aujourd’hui régulièrement invité en Europe, aux États-Unis et en Asie pour donner des master classes.

Nombreux enregistrements dont un chez Auvidis Valois lui a valu le grand prix du disque de l’Académie Charles Cros. Son enregistrement chez Saphyr production des poèmes de Ronsard, d’Albert Roussel avec Sandrine Piau, fut salué par la revue du monde de la musique en juillet 2006, comme « la plus belle version à ce jour ».

En 1993, Michel Moraguès crée le festival de musique de chambre « Musique en Grésivaudan », dont il assume la présidence et la direction jusqu’en 2003.