Yuzuko Horigome

Yuzuko Horigome

Violoniste 
Née à Tokyo, Yuzuko Horigome commence l’étude du piano à 4 ans et celle du violon dès l’âge de 5 ans. C’est avec Ryosaku Kubota qu’elle débute mais sa formation sera finalisée au Conservatoire Toho Gakuen avec Toshiya Eto.
En 1980 elle remporte le Premier Prix du Concours Reine Elisabeth à Bruxelles. Suivront alors des concerts à travers le monde. En tant que concertiste, elle joue notamment sous les baguettes de Claudio Abbado, André Prévin, Kurt Masur, Charles Dutoit, Riccardo Chailly, Erich Leinsdorf, Seiji Ozawa, Ivan Fischer, Simon Rattle, Sandor Vegh, Vladimir Ashkenazy, Herbert Blomstedt et bien d’autres.

Elle se produit ainsi avec le London Symphony Orchestra, le New York Philharmonic, le Concertgebouw Orkest, le Boston Symphony, le Philadelphia, le Los Angeles Philharmony, les Orchestres de Pittsburgh et de Chicago, le Tonhalle Orchestra, le Berliner Philharmoniker, le Deutsches Symphonie Orchester Berlin, le Wiener symphoniker, le Scala di Milano, l’Orchestre symphonique de Montréal, le New Japan Philharmonic, l’Orchestre de Birmingham, la Philharmonique Tchèque, la Camerata Academica Mozarteum Salzburg, l’Academy of St Martin in the Fields etc.
Invitée régulièrement à participer à de nombreux festivals de renommée internationale tel que Marlboro (qui engendra des tournées au sein des USA et au Japon), Lockenhaus, Tanglewood et Musicfest La Jolla, son penchant pour la musique de chambre lui fait partager avec des artistes d’exception des sonates, trios, quatuors, quintettes et sextuors. Parmi ces artistes citons parmi d’autres, Martha Argerich, Nobuko Imai, Mischa Maisky, Jean-marc Luisada, Abdel Rahman El-Bacha, Gidon Kremer et Janos Starker.Charls Neidich
En 2004 et 2005, elle se produit à maintes reprises en concerts avec Martha Argerich au Suntory Hall de Tokyo avant d’entamer une tournée en Argentine et en Italie. En 2008, c’est les festivals de Flandre et de Lugano qui invitent ce même duo.

Entre 2003 et 2006, elle se produit au Japon avec Momo Kodama pour interpréter et enregistrer l’intégrale des sonates de Mozart. Parallèlement avec Jean-Marc Luisada, la saison 2005-2006 voit au Japon télévisée par NHK.
En 2008, associée entre autres avec le clarinettiste Charles Neidich, elle enregistre le quatuor pour la fin du temps sur un DVD réalisé par NHK.
De 2008 à 2010 elle rejoint Abdel Rahman El Bacha pour réaliser une intégrale des sonates de Beethoven qu’ils réalisent au Japon et en Europe.
Avec Nobuko Imai, Thomas Zehetmair et après Pamela Franck, Antonio Meneses elle crée le Casals Hall Quartet, quatuor résidant au Casals Hall de Tokyo. Acclamé par la presse, ce quatuor a réalisé depuis 1990 six tournées au Japon.
Elle fondera avec ses amis l’ensemble consonances, dont les membres sont Philippe Graffin. Abdel Rahman El-Bacha, Roger Chase et Jeroen Reuling. Cet ensemble se produit régulièrement en Hollande, en Belgique et au Japon dans des programmes très variés.

Au cours d’une même saison elle se produit avec le NHK sous la baguette d’Ashkenazy, l’Orchestre de l’Académie de Saint Pétersbourg sous la baguette de Dimitriev et le Concertgebouw d’Amsterdam avec l’Orchestre de Flandres.
En janvier 2010, en tournée au Japon, elle est sollicitée pour remplacer endéans les cinq jours un artiste malade qui devait jouer le concerto de Beethoven. Ce concerto joué avec le NHK Symphony conduit par Jun-ichi Hirokami sera télévisé par NHK. Le succès est retentissant et suscite les éloges unanimes de la presse considérant cette prestation comme une moment phare de la saison. Elle apparaît également lors de galas de charité comme celui présenté par le Grand Duc de Luxembourg ou en soutien de fondations caritatives en Belgique.

Ses enregistrements sous le label Sony Music Japan International comprennent, entre autres, des concertos de Bach avec le English Chamber Orchestra dirigé par Andrew Litton, les sonates de Bach pour violon solo, l’intégrale des concertos pour violon de Mozart avec le Camerata Academica Mozarteum de Salzburg sous la direction de Sandor Vegh et les concertos pour violon de Sibelius et de Mendelssohn avec l’Orchestre du Concertgebouw sous la baguette d’Ivan Fischer. Et, avec le regretté Rudolf Serkin et Peter Wiley elle a enregistré un trio pour piano de Beethoven. De même, sont gravées les pièces d’un recital joué avec Wolfgang Manz comportant Vitali, Veracini, Leclair, Paganini, Ravel, Debussy, Granados, de Falla, Tchaikovsky et de Sarasate.
Yuzuko Horigome est particulièrement connue pour son interprétation des oeuvres de Toru Takemitsu. Plusieurs œuvres de ce compositeur ont été enregistrées sous le label Denon.
Sous le label TRING sont enregistrés le concerto et la Scottisch Fantasy de Bruch avec le London Royal Philharmonic. Au printemps 2008, sont enregistrés pour la firme Talent Record Belgium les trois concertos de Lalo avec le Philharmonique de Nice conduit par Marco Guidarini.
Sur NAMI records, live CD’s à Tokio parti de 2005, accompagnée du pianiste Ichiro Nodaira, deux CDs sont gravés comportant des œuvres de Schubert, Mochizuki, Dvorak, Gondai, Ravel et Enesco.et avec Momo Kodama Mozart et debussy. Avec Luc Devos,Mozart Brahms, Struss. Pour PAVANE records, des trios de Bach avec flute et clavecin.
La firme DABRINGHAUS und GRIMM enregistre par ailleurs le concerto de Beethoven accompagnée par le Dortmund Philharmonic Orchestra sous Moshe Atzmon.
Le concerto pour violon de Miyoshi est enregistré avec le Tokyo Philharmonic dirigé par Ryusuke Numajiri pour le label Camerata Tokyo.
Artiste très demandée au Japon, Yuzuko Horigome s’est vue proposer par des compositeurs japonais de lui dédier des œuvres contemporaines pour violon solo.
Et partir de 2011 Un autre projet engendré par Yuzuko Horigome, intitulé Bach – Brahms, proposera des œuvres alternées de ces deux compositeurs au cours des trois années prochaines
Outre ces prestations de soliste ou de chambriste, Yuzuko Horigome professe à la section néerlandophone du conservatoire Royal de Bruxelles, enseignement favorisé par ses capacités de pianiste accompagnateur. Ses qualités reconnues de pédagogue la conduisent par ailleurs à enseigner au sein de nombreuses Master Class en Californie, au Japon, en France ou au Danemark.

Enfin, lorsque ses tournées partout dans le monde le lui permettent, Yuzuko Horigome répond positivement aux demandes de siéger au sein de jurys internationaux tels que le concours musical Reine Elisabeth de Belgique ou celui de Sendai au Japon et Indianapolis.