David Walter

David Walter

Hautbois

Hautboïste issu du Conservatoire national supérieur de musique de Paris (premier prix de hautbois et de musique de chambre), David Walter acquiert une renommée internationale grâce à ses cinq récompenses aux concours de Munich, Prague, Genève, Belgrade et Ancona.

Il est nommé en 1987 professeur de hautbois et de musique de chambre au Conservatoire national supérieur de musique de Paris, puis professeur à la Guildhall School of Music de Londres (de 1997 et 2009).

Appelé sur les cinq continents comme soliste et pédagogue, il dirige aussi Le Mariinsky St Petersburg, le Simon bolivar de Caracas, L’Orchestre National d’Ile de France, l’opéra de Bordeaux, l’Orchestre de chambre Royal de Wallonie, Orquestra Metropolitana de Lisboa, l’Orchestre de Bretagne et l’Orchestre d’Auvergne.

Son importante discographie parcourt l’ensemble de l’histoire de la musique de Couperin à Stockhausen.

Il est membre fondateur du Quintette Moragues depuis 1980 et complète une intense activité de « chambriste » avec de nombreux autres partenaires.

Musicien éclectique

Il partage aujourd’hui ses activités dans différents registres. Il est tour à tour, hautboïste, chef d’orchestre, pédagogue, compositeur et arrangeur. Sa carrière de soliste l’appelle à se produire sur les cinq continents. La musique de chambre occupe une place centrale avec le Quintette Moraguès, fondé en 1980, l’ensemble Pasticcio Barocco, le Trio Walter, les pianistes Christian Zacharias, Claire Désert, Emmanuel Strosser, Christian Ivaldi, les quatuors à cordes Ysaye, Ligeti et de nombreux autres ensembles.

Transcripteur de plus de 1000 adaptations allant de la sonate à l’opéra entier, David Walter a également composé une trentaine d’œuvres. Son opéra-conte, « La jeune fille sans mains » d’après une adaptation du conte des Frères Grimm par la dramaturge Emmanuelle Cordoliani a été créé le 10 février 2015 au Théâtre de Dijon.